La musique est le seul plaisir sensuel sans vice.

Lilly Wood & The Prick / Invicible friends

Publié le 17 mai 2010 | Ecrit par | Catégories : Disques | 12 commentaires »

Un tube tient à peu de choses. Certains producteurs et compositeurs en rêvent pendant des années avant d’en décrocher enfin un. D’autres ont une recette personnelle, déclinable à l’envie, mais ne fonctionnant en général qu’un temps. Enfin, certains préfèrent l’artisanat : une voix et une guitare suffisent parfois. Lilly Wood & The Prick l’a bien compris.

Au tout début de l’année dernière débarquait un EP de six titres intitulés malicieusement Lilly Wood and the what ? . Enregistré avec trois bouts de ficelles il posait déjà les bases du duo formé par Ben et Nili. Avant de se conclure sur une étonnante reprise de L.E.S. artistes de Santogold, le disque s’ouvrait surtout sur Down the drain, incroyable tube en puissance. Une rythmique simple et entrainante, un décalage total avec des paroles qu’il vaut mieux ne pas traduire sous peine de dépression et un refrain imparable composaient cette recette implacable. Depuis, beaucoup de travail a été fait. Le groupe a rencontré le producteur Pierre Guimard, ressorti une seconde version de l’EP, mieux produite et s’est surtout attelé à la ce premier album.

Beaucoup pensaient que Lilly Wood & The Prick n’étaient finalement qu’un énième groupe de folk parisien qui finirait noyé au milieu de ses contemporains. À l’écoute d’Invicible friends, c’est certainement le contraire qui se produira. Petite usine à tube, l’album n’hésite pas à côtoyer tous les styles, sans jamais frôler l’overdose. La longue intro voix piano teinté de soul sur Cover my face débouche finalement sur une pop langoureuse. No no (kids) est une déclaration d’amour à toutes celles qui se contrefichent de leur horloge biologique. Prayer in C devient une lente ritournelle grâce à un parfait gimmick de flute. Le duo se permet même de commettre un nouveau tube avec My best. Si les radios jouent le jeu, Lilly Wood & The Prick deviendront les prochains The Ting Tings ou The Dø. Rien de moins.


12 commentaires pour “Lilly Wood & The Prick / Invicible friends”

  1. 1 Olivier a dit le 17 mai 2010 à 11:33 :

    Ultra super mega d’accord.
    Je me suis surpris à trouver ça très bon et rempli de chansons, des vraies, qui restent en tête.

    Un excellent album pop, que ce « Invincble Friends ».

    Et dieu sait si j’exècre la guimauve mal avisée. Mais là non.

    Un sacré album qui vous cueille au coin de la rue, qui vous dit « tu montes ? », et, pour la première fois, vous montez… (c’est une image hein).

  2. 2 Benjamin F a dit le 17 mai 2010 à 12:36 :

    Bien que charmé par certaines chansons, j’avoue les avoir effectivement un peu rapidement placé dans la catégorie groupe de folk parisien qui finira noyé au milieu de ses contemporains. Mais bon si j’ai bien compris, il va falloir que je le réécoute :)

  3. 3 Manu a dit le 17 mai 2010 à 14:45 :

    Damned, tu as déjà l’album ?

    Vu en concert 2 fois, acheté l’EP après le premier concert (Transmusicales de Rennes), je suis très impatient d’écouter l’album.

    Par contre, les comparer à Ting Tings ou the Do, c’est osé, ils ne jouent pas dans la même cour je trouve.

  4. 4 Violette R.O.L.L. a dit le 17 mai 2010 à 15:10 :

    A peu près d’accord… :)
    mais une chronique de Lilly Wood après Dorian Wood ça devrait être interdit quand même :D !

  5. 5 NotSoBlonde a dit le 17 mai 2010 à 18:24 :

    D’accord avec ce billet concernant les morceaux de Lilly… Et sur le joli avenir qui se profile aussi. J’ajouterai une mention spéciale à son « jeu de casserole » sur scène qui-à ce jour- fait quand même leur spécificité :)

  6. 6 EMB San a dit le 18 mai 2010 à 11:27 :

    En concert avec Gush ce vendredi 21 mai à l’EMB de Sannois (95) !! Toutes les infos : http://www.facebook.com/event......038;ref=ts

  7. 7 Good Karma » Coup de coeur : Lilly Wood And The Prick a dit le 18 mai 2010 à 11:50 :

    [...] La chronique de leur premier album Invicible friends [...]

  8. 8 Benjamin a dit le 18 mai 2010 à 12:01 :

    Chapeau les artistes !
    J’attends la sortie de l’album avec impatience !

  9. 9 Cataras a dit le 18 mai 2010 à 14:09 :

    Absolument d’accord avec toi JS ! Cet album est vraiment agréable.

  10. 10 misschocoreve a dit le 20 mai 2010 à 22:45 :

    pour les avoir vus en live…j’adore!

  11. 11 cataras a dit le 21 mai 2010 à 10:37 :

    Pour les avoir vus en live et les voir bientôt en concert très spécial ;)… j’adore!

  12. 12 Good Karma » Festival Fnac Indétendances : Nada Surf rame à Paris Plages a dit le 1 août 2010 à 13:44 :

    [...] une scène aussi grande », le groupe ne se démontera pas et déroulera les chansons de son album Invicible friends. Leur pop raffinée se verra elle aussi noyée quelque peu dans l’immensité de la scène de la [...]


Laissez un commentaire