La musique est l'âme de la géométrie.

Printemps de Bourges / 16 & 17.04.10

Publié le 18 avril 2010 | Ecrit par | Catégories : Concerts, Festivals | 7 commentaires »

Il fallait être sacrément motivé pour aller à Bourges cette année. Rien à voir avec la programmation toujours parfaitement équilibrée entre découvertes et têtes d’affiche, mais plutôt avec une grève SNCF qui ne proposait que deux trains par jour en direction du Printemps. Avec une fréquentation de 240 000 personnes cette année (dont 67 600 places) autant dire que ceux qui aiment voyager debout était servis.

Sur les trois premiers jours M, JP Nataf, Emilie Simon, Iggy & The Stooges, Nada Surf ou encore Health ouvraient les hostilités. Impossible de les voir en arrivant le vendredi en tout début de soirée. Journée certainement la moins impressionnante artistiquement, ce vendredi a tout de même réservé sont lot de bonnes vibrations notamment grâce à l’impeccable prestation de Midlake à l’Auditorium. Classe infinie, orchestration travaillée, batteur incroyable et guitar hero à la Wilco achevaient l’auditoire. Belle surprise des sept musiciens.

Au 22 Ouest, Wave Machines peinaient à convaincre en dehors de leur tube Keep the lights on. Compositions peu convaincantes et interprétation réduite au minimum syndical finiront de nous faire zapper de salle. Au 22 Est sévissaient en effet The Love Me Nots. Originaires de Phoenix dans l’Arizona, les deux filles et les deux gars envoyaient un rock’n’roll sévère face à un public médusé. Bassiste ultra sexy, chanteuse charismatique et musique basique, mais tellement efficace, il n’en fallait pas plus pour nous faire craquer. Une possible apparition à Rock en Seine est prévue, la fin de l’été s’annonce chaude à Saint-Cloud. En fermeture de soirée, les Californiens de Fool’s Gold proposait une étonnante musique africaine chantée en hébreu et finissait même dans la salle au milieu du public pour son rappel.

Le samedi s’annonçait en revanche bien plus animé, les hostilités s’ouvraient tout d’abord par une magnifique session acoustique de Quadricolor dans les studios du Mouv’. Les jeunes niçois confirment de plus en plus leur talent. Le CD glissé par le chanteur aux membres de Foals qui étaient interviewés juste avant leur prestation leur donnera peut-être un coup de main amplement mérité.

L’événement de la journée restait toutefois la deuxième édition de la Rock’n’beat party partagée comme l’année dernière entre le Phénix et le Palais d’Auron. Gros son dansant 20 h à 5 h pour 28 euros, la jeunesse berrichonne ne s’y trompe jamais et vient en nombre. Hyper réceptif, le public donne un feedback monstrueux à chaque artiste, We Have Band récolte ainsi cri et applaudissements à chaque break de leur musique pourtant très pauvre. Pendant ce temps au 22 Est, le Sud-Africain Ben Sharpa déroule son rap teinté de grime d’une très bonne tenue, dommage que le sound system ne lui rende pas justice.

Le Palais d’Auron nous fait ensuite les yeux doux pour l’un des concerts les plus attendus du festival, le grand retour de Foals avant la sortie de leur nouvel album le 10 mai prochain. Encore une fois, les natifs d’Oxford prouvent que le terroir de leur ville donne des groupes exceptionnels sur scène. La maitrise technique est réellement impressionnante et permet de dérouler des titres aux architectures incroyablement travaillées. Pour autant, les compositions ne sont pas ennuyeuses et accrochent directement l’oreille. Le public ne s’y trompe pas en dansant comme jamais sur des rythmes jonglant en math rock et influences africaines. Assurément la claque de ce Printemps.

En face au Phénix, Two Door Cinema Club démontre l’efficacité de ses titres sur une grande scène, mais reste tout de même un ton en dessous de Foals. On change d’air et on oublie les attitudes sérieuses des Britanniques pour Lexicon au 22 Est. En entrant sur scène, les Californiens sont déjà sérieusement éméchés, bouteille de Jack Daniel’s à la main. Les deux frères Black accompagnés de leur DJ, bassiste et guitariste font tout de même le show, s’exprimant à la fois en anglais et en français. Ils déclament ainsi leur amour pour les « gorgeous french girls » et enchainent les blagues de potaches sur un son digne de Beastie Boys de la West Coast. Drôle, efficace et festive, la prestation fait du bien à voir.

Puis la soirée se terminera au Phénix par un enchainement Vitalic / Mr. Oizo / Bloody Beetroots plutôt convenu. Vitalic envoie son éternel electroclash de plus en plus putassier, Mr. Oizo zappe les titres à la vitesse de l’éclair et les Bloody Beetroots en formation live se prennent pour DaftPunkJustice. Il faut pourtant reconnaitre l’hallucinante ambiance que mettent les Italiens au chapiteau, dynamitant les 5000 personnes en même temps. Toujours aussi convivial, le Printemps de Bourges a une nouvelle fois ouvert la saison des festivals en fanfare.


7 commentaires pour “Printemps de Bourges / 16 & 17.04.10”

  1. 1 disso a dit le 18 avril 2010 à 19:56 :

    Ça avait l’air bien cool, même si la programmation m’emballe pas forcément des masses, l’ambiance a l’air sympa

  2. 2 Les tweets qui mentionnent Good Karma » Printemps de Bourges / 16 & 17.04.10 -- Topsy.com a dit le 18 avril 2010 à 20:05 :

    [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Disso de DLF, JeanSébastien Zanchi. JeanSébastien Zanchi a dit: Le Printemps de Bourges 2010 était donc un bon cru. A lire sur #GoodKarma. http://bit.ly/aBy5U0 [...]

  3. 3 Rod a dit le 18 avril 2010 à 20:10 :

    Ambiance sympa … faut juste aimer les zombies Land of The Dead apres 23h … jamais vu autant de jeunes alcoolisés extremes …

    pour ma part, j’ai fait mon Bourges avec Katel dans un p’tit bar, et ca m’a bien comblé.

    Ravi de t’avoir croisé à l’arrache today :)

  4. 4 Benjamin F a dit le 19 avril 2010 à 11:02 :

    Ça me rassure un peu ce que je lis sur Foals :) Bon tu dois avoir les oreilles épuisées mon grand :)

  5. 5 balenostyle a dit le 19 avril 2010 à 12:15 :

    Merci pour ce report!
    Deux vidéos du set de Oizo:
    http://www.youtube.com/watch?v.....re=channel

    http://www.youtube.com/watch?v=aqQSTSkpHOE

  6. 6 Good Karma » Foals – Total life forever a dit le 26 avril 2010 à 07:54 :

    [...] 17 avril 2010, Foals donne l’un des meilleurs concerts du Printemps. Dans le Palais d’Auron, l’autre quintet d’Oxford joue devant un public hyper réceptif. Les [...]

  7. 7 Good Karma » 1973 – Bye bye cellphone a dit le 19 mai 2010 à 07:52 :

    [...] d’août. On rêve depuis un mois à l’été qui avait bizarrement fait une apparition durant le Printemps de Bourges. Depuis un mois tourne aussi en boucle sur la platine Bye bye cellphone, le premier album du trio [...]


Laissez un commentaire