La musique creuse le ciel.

Aufgang / La Machine du Moulin Rouge / 25.03.10

Publié le 26 mars 2010 | Ecrit par | Catégories : Concerts | 5 commentaires »

Flirter avec les limites et jouer sur le fil du rasoir : c’est finalement ce qu’Aufgang sait faire de mieux. Ce trio composé de deux pianos et d’un batteur, également maitre des programmations, produit en définitive une musique en équilibre sur le bon goût. Oui, la musique d’Aufgang pourrait facilement être taxée de facilité. Ne serait-ce qu’un trio d’imposteurs remettant au goût du jour la musique de Rondò Veneziano ou de Richard Clayderman ? À tout moment les compositions du groupe peuvent basculer de l’autre côté du miroir et virer en variété instrumentale.

Et pourtant, il n’en est rien. Aufgang joue justement à bon escient de ce talent mélodique pour proposer une musique à la fois exigeante et accessible. Ce qui sauve le trio est cette omniprésente énergie, notamment sur scène, qui propulse leurs airs bien au dessus de ces interrogations.

Hier soir à la Machine du Moulin Rouge on pouvait pourtant craindre le pire. Bien loin du cadre de leur dernier concert parisien au Café de la Danse en novembre 2009, Aufgang se produisait dans cette salle bien moins intimiste et au sound system plus incertain. Avec un public debout, le groupe était condamné à le faire danser et s’y est attelé plus que de raison.

Revenant du mythique Berghain de Berlin où il se produisait la veille, le trio enchaine les dates depuis quelques jours non sans répercussion sur leur manière de jouer. Habituellement groupe de scène occasionnel, Aufgang trouve dans cette série de concerts une nouvelle vigueur. On a rarement vu les deux pianistes Rami Khalifé & Francesco Tristano communiquer autant et proposer de telles de variations à leurs arrangements. Au centre de la scène Aymeric Westrich fait le boulot à la batterie, toujours de manière aussi carrée et parfois presque austère. Difficile pourtant de trouver une autre manière d’interpréter ses parties batterie, coincées entre les boucles électroniques et les deux pianos.

Hier soir c’est même le batteur qui structurait ce set d’un peu plus d’une heure pendant lequel le trio aura déployé tout son talent. Les montées en intensité faisaient décoller la foule sans coup férir, comme pour n’importe quel bon set de DJ en club. Leur patron du label InFiné Agoria pourrait presque en être jaloux. Malgré son ADN porté sur le piano classique et jazz, Aufgang n’en oublie pas pour autant pas sa colonne vertébrale : la techno.


5 commentaires pour “Aufgang / La Machine du Moulin Rouge / 25.03.10”

  1. 1 Violette R.O.L.L. a dit le 26 mars 2010 à 07:55 :

    Haha et mon copyright pour tous tes renseignements complémentaires :D ?
    Berlin la veille forcément ça inspire !

  2. 2 AVA a dit le 26 mars 2010 à 11:00 :

    Nan mais JS il met jamais les sources des renseignements complémentaires :p

  3. 3 Jean-Sébastien Zanchi a dit le 26 mars 2010 à 11:22 :

    N’oubliez pas que je suis journaliste, c’est mon devoir de protéger mes sources. :)

  4. 4 AUFGANG @ La Machine du Moulin Rouge « Rigolotes chrOniques futiLes et insoLentes a dit le 26 mars 2010 à 15:56 :

    [...] L’autre (très chouette) live-report chez Good Karma [...]

  5. 5 Les tweets qui mentionnent Good Karma » Aufgang / La Machine du Moulin Rouge / 25.03.10 -- Topsy.com a dit le 26 mars 2010 à 18:20 :

    [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par AlainG, Audrey / Discograph, JeanSébastien Zanchi, Boris Bastide, gigandmix et des autres. gigandmix a dit: RT @Discograph Le concert d'Aufgang vu par GoodKarma >> http://bit.ly/bK37H9 [...]


Laissez un commentaire