La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes.

Sophie Hunger en concert à la Boule Noire

Publié le 25 mars 2009 | Ecrit par | Catégories : Concerts | 8 commentaires »

sophie-hunger-boule-noire

Attention, découverte de l’année (pour le moment) ! C’est totalement par hasard que je me suis retrouvé au concert de Sophie Hunger hier soir, sur les bons conseils d’une amie avisée. Découverte dans la journée, en concert le soir même à la Boule Noire, l’occasion était immanquable et grand bien m’en a pris !

De la retenue dans l’ombre aux envolées en pleine lumière, il n’y a finalement parfois qu’un pas. Sophie Hunger fait partie de celles qui le franchissent avec une facilité déconcertante qui suscite tout simplement le plus grand respect. Arriver à ce degré de maturité dans ses compositions à seulement 25 ans a de quoi rendre jaloux n’importe quel apprenti rock star en herbe.

En plus, la jolie Suisse germanophone cache terriblement bien son jeu. Derrière son visage poupon, c’est une incroyable chanteuse qui existe en fait. Sa voix protéiforme lui permet de naviguer aussi bien d’un registre indie-folk à un autre carrément jazz. Comme lorsqu’elle s’assoit seule derrière son piano, accompagné de son exceptionnel tromboniste, Michael Flury, absolument indispensable. Les autres musiciens ne sont pas en reste non plus, notamment le surprenant Christian Prader, multi-instrumentiste virevoltant entre guitare, flute et piano.

Mais l’essentiel de la musique de Sophie Hunger tient surtout à son interprétation toujours expressive et habitée, avec une facilité pour son groupe à jouer les bonnes notes au bon moment et de passer d’un dépouillement extrême à une intensité musicale qui emporte complètement son auditoire.

Pop, jazz, folk, où se télescopent des harmonies vocales toujours bien trouvées, ses compositions sont ainsi chantées aussi bien en Anglais qu’en Suisse-Allemand. Et autant vous dire qu’il faut se lever de bonheur pour arriver à rendre sexy cet accent (vous vous souvenez de Stefan Eicher ?), mais bien entendu Sophie Hunger y arrive. Elle se permet même quelques interventions en Français entre ses chansons. Absolument naturelle et détendue, elle nous expliquera dans un éclat de rire l’origine du mot « anniversaire », venant du latin « annus » qui n’échappera pas au lapsus auquel tout le monde pense.

Pendant ses deux rappels, elle se paiera même le luxe de reprendre une chanson d’un certain « Robert Zimmerman, qui n’est pas juif » (Like a rolling stone), mais surtout de Noir Désir, pour une version de Le vent nous portera cent fois plus réussie que l’originale. Le tout se terminant par une standing ovation plus que méritée qui émouvra aux larmes la jeune femme.

Moralité, il faut toujours écouter ses amis lorsqu’ils veulent vous faire écouter de la bonne musique et surtout courir à la Boule Noire, Sophie Hunger y est en concert tous les soirs jusqu’au 28 mars. Incontournable !

Comme j’ai bien bloqué aujourd’hui sur le Concert à Emporter de Sigur Ros, voici donc un extrait de celui qu’elle avait fait en 2007, avec une superbe reprise de Ne me quitte pas.

[dailymotion k6RAcxyvIMGVrjiewx]


8 commentaires pour “Sophie Hunger en concert à la Boule Noire”

  1. 1 Giant Panda a dit le 25 mars 2009 à 02:03 :

    Moi j’y vais demain, en attendant, t’as l’bonjour de Sophie : http://musique.sfr.fr/mag/popr.....hie-hunger

  2. 2 Daniel a dit le 25 mars 2009 à 09:27 :

    Le hasard fait bien les choses, elle a vraiment un talent incroyable.
    Ce n’est pas étonnant qu’elle reprenne le grand Robert, par contre Noir Désir… j’aurais bien aimé voir ça.

  3. 3 walker a dit le 27 mars 2009 à 22:56 :

    hoi zämä!
    ja oisi sophie us züri isch eifacht n wahri künschtleri et nous avons encore des plus cette talentsd art a zurique qui nous voulons tenir en secret, car nous avons peur qu la musique de lui va devenir trop commerciel…mais tout la monde a gagner sophie us züüüri!
    salut a tous qui sens la meme de la musique d elle!

  4. 4 Yi a dit le 11 avril 2009 à 22:35 :

    Merci pour ta revue!
    Pour y avoir assisté aussi (lors du dernier concert de la série à la boule noire), je ne peux qu’être d’accord avec toi! Un talent fou, un véritable coup de coeur et une longue carrière devant elle.

  5. 5 Charlotte a dit le 4 juin 2009 à 14:16 :

    Moi j’y étais hier soir à Bordeaux, au rock school barbey! Juste magique! Un moment de pur plaisir, des musiciens extrêmement douée, et une Sophie Hunger magnifique, envoutante… Merci!

  6. 6 nico a dit le 5 juin 2009 à 11:38 :

    Comme Charlotte j’étais à la rock school barbey à Bordeaux mercredi pour découvrir cette artiste géniale ( ainsi que sa premiere partie juste magique, ins’t it charlotte?)
    Sophie a fait sa reprise de noir dés (le vent l’emportera) , chose audacieuse à faire à Bordeaux , limite casse gueule ! evidement elle a reussi à en faire qq chose bien à elle, reprise pure , juste naive et touchée par la grace!!

    Merci à elle et ses musicos , la suisse l’autre pays du bon gout musical ;))))

  7. 7 Good Karma » Kyrie Kristmanson – Origin of stars a dit le 20 mars 2010 à 14:38 :

    [...] coup. En onze chansons et seulement trente minutes, Kyrie Kristmanson met KO Iva Bittová, enfonce Sophie Hunger (de retour le 12 avril avec 1983) et nous rappelle que la Björk des 90s nous [...]

  8. 8 Good Karma » Sophie Hunger / La Cigale / 02.06.10 a dit le 3 juin 2010 à 01:39 :

    [...] Débordante de sensibilité, la petite Suisse allemande a mené de main de maître son concert, dissimulée derrière une timidité maladive, mais absolument essentielle à sa musique. Entièrement de rouge vêtue, elle fait l’effort de présenter en français ses chansons, se trompant juste assez sur les mots pour que l’on trouve cela charmant. Humour et raffinement seront les deux fondements de ses interventions, comme lors de sa précédente série de concerts l’année dernière à la Boule Noire. [...]


Laissez un commentaire