La musique est le seul plaisir sensuel sans vice.

Depeche Mode : l’interview de Dave Gahan

Publié le 9 mars 2009 | Ecrit par | Catégories : Interviews | 24 commentaires »

dm_2008_dave_1024

Promis, après ça, j’arrête de vous parler du meilleur groupe du monde (cette phrase est bien entendu un mensonge). Il y a quelques jours, en février dernier, j’ai eu l’immense joie de rencontrer Dave Gahan en chair et en os. Mon idole de jeunesse, l’un des chanteur les plus emblématique de ces trentre dernières années, showman hors-pair et repenti des excès classiques de la rock star dans les années 90. J’ai ainsi pu lui poser quelques questions sur le dernier disque de Depeche Mode, mais aussi sur lui.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à nouveau avec Ben Hillier ?
Ce n’est pas la première fois que nous travaillons une seconde fois avec le même producteur,  il y a eu Daniel Miller, Gareth Jones ou encore Flood. Mais il y a toujours un élément de changement. Ce dernier avait mixé Violator et réalisé Songs of faith and dévotion qui avait lui-même été mixé par Mark « Spike » Stent, me semble-t-il. C’était naturel, nous ne nous sommes finalement même pas posé la question. Le groupe voulait vraiment faire cet album et nous avions comme l’impression que nous n’avions pas encore terminé notre travail avec lui. Il a été bien plus directif sur cet album que sur Playing the angel, il avait ses idées sur les choses et avait toujours une manière élégante de vous faire savoir qu’il fallait lui faire confiance. C’est un très grand producteur qui a travaillé très dur sur cet album pour le terminer. Il n’a jamais baissé les bras, était enthousiaste, excité de travailler sur les chansons et venait toujours avec plusieurs idées qui stimulaient notre créativité dans le studio.

Peut-on le considérer comme le nouveau quatrième membre du groupe après le départ d’Alan Wilder ?
Si on compte le temps qu’il a passé avec nous, oui. Après, musicalement, Martin reste le musicien principal. J’ai aussi commencé à écrire des chansons maintenant, depuis mes albums solos. Je m’implique désormais plus dans les arrangements en studio. Il représente plutôt quelqu’un que l’on a choisi pour stimuler et faire grandir ce qu’est Depeche Mode. Il est très important et est l’une des personnes clés qui ont contribué à tirer le groupe vers le haut au fil des années.

Maintenant que tu écris tes propres chansons, est-ce que tu retrouves toujours dans celle qu’écrit Martin Gore et que tu chantes ?
Oh oui, peut-être même de plus en plus. Depuis Violator et Songs of faith and dévotion j’ai l’impression de m’exprimer de plus en plus à travers ses chansons. Mais lors d’Exciter j’avais l’impression que ça ne fonctionnait plus. Après ce que j’avais traversé juste avant, il devenait évident pour moi que je devais trouver quelqu’un à qui exposer mes sentiments et mes idées. Cela ne pouvait pas arriver au sein du groupe. J’avais donc besoin de sortir du groupe pour me retrouver. Et je pense que c’était une partie importante du processus qui me permet d’être ce que je suis maintenant. Plus confiant à-propos de ma place dans le groupe et de ce que je pouvais faire de ses chansons. Pendant longtemps j’avais l’impression de ne plus apporter grand-chose aux chansons de Martin. C’était très différent en tournée, car je suis sur le devant de la scène, mais en studio pour Exciter, j’avais l’impression que Martin et Mark Bell faisaient leur propre disque. Je me sentais comme un chanteur juste engagé pour l’occasion (rires). C’est vraiment le sentiment que j’avais à ce moment. Ce disque ressemble plus à un effort commun, on pouvait regarder ensemble dans la même direction. Nous nous sentions tous les deux dans un sentiment plus positif, car nous avions par exemple réglé beaucoup de choses dans notre vie personnelle. Martin et moi avons arrêté de boire et cela à ouvert notre vie plutôt que de nous refermer sur nous même et freiner notre créativité.

C’est vrai que vous semblez en effet désormais bien plus stables par rapport à quelques années en arrière.
Oui, nous avons exploré ainsi beaucoup de sentiments auxquels nous nous sommes exercés à travers la musique, les mots, notre façon de travailler ensemble et nos expériences personnelles.

Y’a-t-il des artistes aujourd’hui qui te plaisent vraiment ?
Pas vraiment (rires) ! C’est difficile. Un disque entier ? Les gens n’écoutent plus vraiment les albums et je trouve ça bien dommage.

Tu n’as pas aimé le dernier album de U2 ?
Je ne l’ai pas entendu… L’année dernière j’ai vraiment aimé l’album de MGMT, un des rares disques que j’ai écouté du début jusqu’à la fin. C’est un très bon disque.

Dans la version collector de Sounds of the universe, on trouvera de très nombreuses démos inédites. Pourquoi les sortir seulement maintenant ?
Pourquoi pas (rires) ! En fait, c’est une suggestion de Daniel Miller et crois-moi ce n’était pas une décision facile à prendre. Déjà, nous avons dû les retrouver (rires) ! C’était très difficile, nous sommes allés revoir Alan, car il a l’habitude de tout collectionner et nous savions qu’il possédait des enregistrements. Nous en avons retrouvé des anciennes, des plus récentes de l’album précédent. Il y aura finalement environ dix démos avec cette version de l’album, mais aussi des chansons supplémentaires qui ne seront pas sur l’album. L’une d’entre elles est d’ailleurs une collaboration entre Martin et moi-même, Oh well, il a composé la musique et j’ai écrit les paroles.

Tu penses qu’il y aura plus de collaboration de ce genre dans le futur ?
C’est toujours une possibilité. C’était amusant à faire. Je ne lui ai pas vraiment demandé la permission, il m’a donné une composition instrumentale que j’ai ramenée à New York et sur laquelle j’ai couché quelques paroles (rires) !

Un immense merci à une personne qui se reconnaitra. :-)


24 commentaires pour “Depeche Mode : l’interview de Dave Gahan”

  1. 1 Sounds of the universe : le titre du nouvel album de Depeche Mode a dit le 9 mars 2009 à 22:01 :

    [...] Depeche Mode : l’interview de Dave Gahan [...]

  2. 2 Xtelle a dit le 9 mars 2009 à 22:14 :

    Wow, c’est vraiment génial pour toi cet ITW, magique même. C’est super tout ça et pas Wrong du tout ;)

  3. 3 Rod a dit le 9 mars 2009 à 22:36 :

    je mange
    je trie mes photos de merde
    je mets un article en ton honneur.

    voila.

  4. 4 Jean-Sébastien a dit le 9 mars 2009 à 22:39 :

    Merci. :-)

  5. 5 papane a dit le 10 mars 2009 à 00:19 :

    La grande classe
    Chapeau bas Mr GK
    Aprés une top chronique
    Une interview top
    Et quel plaisir le face à face avec le grand Dave!

  6. 6 Sam a dit le 10 mars 2009 à 01:14 :

    Putain la chance, je ne peux que t’insulter et t’aimer mec!!!

  7. 7 David Bénard a dit le 10 mars 2009 à 10:01 :

    La classe (l’interview, Gahan). Bien joué. Puis quel délice de la lire dans le bus ce matin, en écoutant du Offspring (vive l’iPhone bordel !!!!).

    Bien joué JS ! Mais vraiment dommage que tu n’ai pas pu prendre de photo…

  8. 8 Toy666 a dit le 10 mars 2009 à 11:32 :

    C’est vrai, il manque une belle photo. Mais l’interview est très sympa. J’espère que t’en auras d’autres du même acabit ;)

  9. 9 Jean-Sébastien a dit le 10 mars 2009 à 22:51 :

    Pas le droit d’en prendre malheureusement, le groupe préfère « maitriser sa communication » comme on dit ! :-D

  10. 10 Baptiste Vial a dit le 11 mars 2009 à 09:37 :

    Il a pas compris le Dave, le quatrième membre du groupe c’est Bastien maintenant !

    Si y’a 12 ans, quand on allait acheter nos posters de DM à Nice, tu m’avais dit que tu l’interviewerais un jour je t’aurai pas cru, tu réalises un rêve !

  11. 11 Jean-Sébastien a dit le 11 mars 2009 à 09:42 :

    Hahaha, c’est exactement ça Baptiste ! :)

  12. 12 [Vidéo] Depeche Mode : Wrong | Le blog de David Bénard a dit le 11 mars 2009 à 14:37 :

    [...] en plus du clip ci-dessous, je vous invite à aller lire l’interview de Dave Gahan sur le blog ami Good Karma [...]

  13. 13 12.03.09 : Divers » Good Karma se paie un tête à tête avec Dave Gahan | Le HibOO a dit le 12 mars 2009 à 10:32 :

    [...] Oui, il est des blogs que l’on peut parfois jalouser. Et celui de JS en est l’exemple type. Il s’est payé le luxe de rencontrer dans un hôtel parisien Dave Gahan, aka Depeche Mode’s frontman. Il ne s’est pas démonté, et avec son accent anglais qui n’a rien à envier au mien (c’est-à-dire niveau CE2), il lui a posé plein de questions. L’interview est disponible sur Good Karma. [...]

  14. 14 Karl a dit le 12 mars 2009 à 12:01 :

    enfoiré !
    la grande classe ;-) bravo !

  15. 15 Interview : Dave Gahan (Depeche Mode) | Pingoo.com a dit le 12 mars 2009 à 16:48 :

    [...] L’interview de Dave Gahan [...]

  16. 16 AlainG a dit le 13 mars 2009 à 07:37 :

    Bravo, belle interview, la classe !

  17. 17 let a dit le 14 mars 2009 à 21:42 :

    bon bah je vais re-écouter MGMT !!! c’est Dave qui m’a fait découvrir Sigur ros au cours d’une interview…

  18. 18 steph a dit le 21 avril 2009 à 18:30 :

    quelle chance d’interviewer son idole! nous aimerions tous être à ta place! mais tu l’as fais pour nous tous aussi
    alors merçi de partager ce bel instant avec des gens qui comme toi respire l’air DM for ever…..

  19. 19 Concert Depeche Mode / Stade de France / 27.06.09 a dit le 28 juin 2009 à 10:32 :

    [...] sortie de Sounds of the universe, Good Karma vous proposait déjà la critique de l’album et l’interview de Dave Gahan. Aujourd’hui, place au compte rendu en photo du concert au Stade de [...]

  20. 20 OYONNA a dit le 5 août 2009 à 14:05 :

    Quelle chance et quelle belle interview ! DM for ever, RDV en janvier à Bercy !

  21. 21 Cassiie a dit le 9 septembre 2009 à 19:14 :

    Wahou !! mais vraiment wahou koi !! ><'

  22. 22 Clara a dit le 7 octobre 2009 à 16:32 :

    J’aurai aimer être à ta place à ce moment, sa doit être super d’interviewer son idole !
    Chanceux :-)
    Et vive Depeche Mode !!

  23. 23 Sabrina a dit le 24 janvier 2010 à 19:49 :

    Chapeau l’interview !
    Quel bel homme ce Dave, mais quel bel homme !

  24. 24 linda a dit le 4 février 2010 à 12:23 :

    un retour triomphale ! bravo ! comme quoi cela peut arriver à tout le monde d’avoir des périodes sombres et les amis c’est fait pour aider et Dave en a, des fidèles ami(e)s. Bravo Dave !!!


Laissez un commentaire